uSC#002 – Little Nemo in Enfumageland

Brushstroke Picture Frame: https://www.tuxpi.com/photo-effects/brushstroke-photo-frame

Little Nemo in Slumberland – Windsor McCay (1911)

Strip créé en 1905, Little Nemo in Slumberland conte les aventures surréalistes d’un jeune garçon au pays des rêves. Mais en 1911, Nemo et ses amis s’embarquent dans un voyage en ballon « dans le réel » qui les mène dans certaines grandes villes de l’Est des USA. Ce circuit à connotation  touristique permet à Windsor McCay, son auteur, de faire la promotion de son strip qui pour l’occasion parait dans les pages du journal local en plus du « New York Herald ».

lnisl

Le 26 février 1911, Little Nemo fait étape à Pittsburgh.
La première case dépeint des usines à charbon d’où sort une fumée noire (le chardon est obtenu par pyrolyse de la houille). Les personnages sont émerveillés par cet étrange spectacle sensé se passer de nuit.La case suivante, il fait curieusement jour et Nemo & Flip observent des cargaisons de minerai de fer.

sans-titre-1-copier

La troisième case de nouveau très sombre présente des usines métallurgiques (Steel Mills) dont les cheminées crachent de la fumée à perte d’horizon.

sans-titre-2-copier

Arrivés à Pittburg, nos amis sont perplexes. Cette ville est sale, terne, envahie de fumée …et ils hésitent à faire halte.  Ils en viennent à penser que l’illustrateur a du se tromper : « Pittsburg n’est pas enfumée ! ».

sans-titre-3-copier
sans-titre-4-copier

Le ballon se pose. Un jeune garçon les accueille dans sa ville qu’il décrit comme « la plus merveilleuse du monde, la plus propre et la plus riche. »

sans-titre-5-copier

Quelques descriptifs flatteurs du même acabit sur Pittsburg et nos amis repartent vers la prochaine cité. Du haut de leur montgolfière, Nemo révise son jugement et constate à quel point la ville est maintenant merveilleuse.

sans-titre-6-copier

A la première lecture, le déroulement de l’histoire semble curieux.
Les personnages sont tout d’abord émerveillés par l’industrie métallurgique de Pittsburgh qui offre pourtant des visions un tantinet angoissantes.
Puis ils ne peuvent croire que Pittsburg puisse être une ville si polluée mettant en cause le dessinateur. Si ce n’est pas la première fois que McCay brise le « quatrième mur » cette fois quelque chose sonne faux.

En effet, en 1910, McCay ne se privait pas de critiquer la pollution engendrée par les usines et des fonderies.

19100213
Extrait de la planche de Little Nemo du 13 février 1910
smoke01
smoke02
Extraits de la planche de Little Nemo du 02 octobre 1910

Et dans le cas de Pittsburg, il y avait beaucoup à dire. Entourée par des fonderies, des usines de fabrication de charbon, des verreries toutes extrêmement émettrices de fumés noires chargées en charbon, en dioxide de Sulfure, oxides d’hydrogène, particules fines, mercure …

pittsburgh_pollution_mill_scls_lrg

Fonderie à Pittsburgh en 1906

On appréhende aujourd’hui toutes les conséquences de ces fumées toxiques: contribution au réchauffement climatique, pluies acides, cancers … Mais à l’époque, tout cela n’est pas encore connu précisément. On pouvait néanmoins difficilement nier l’impact ces fumées anthracites sur la faune et la flore et tout simplement la population.

graph

“Air Pollution In Pittsburgh: A Historical Perspective – Cliff I. Davidson”

Comme le montre ce graphique, en 1911, après une période « plus claire » due à l’utilisation du gaz naturel, l’industrie de la ville utilise de nouveau massivement le charbon comme source d’énergie. Certains notables se battront pour tenter de réguler les émissions de fumées.

pittsburghsunsmokeresolutionclip

Première mesure législative pour tenter de limiter la pollution à Pittsburgh

Les ingénieurs eux-mêmes y voient un gaspillage inutile et plaident pour une utilisation plus efficace de la ressource. Malheureusement, les collusions entre les patrons et les élus de la ville bloquent toute mesure réellement contraignante qui pourrait leur faire perdre leur marge.

downtown-pittsburgh-1940
enhanced-buzz-wide-22360-1384449978-6

Pittsburgh 1940 – Certains jours on allumait l’éclairage public en plein jour.

Pendant des décennies, la grande majorité de la ville niera l’impact de ces rejets. On maintiendra la population dans l’idée que cette fumée allait de pair avec la richesse de la communauté. On ira même jusqu’à affirmer qu’elles pouvaient être bénéfiques pour la santé !

Il faudra attendre un demi-siècle pour que l’évidence et un changement technologique s’imposent à Pittsburgh dans les années 70. La crise de l’industrie métallurgique achèvera brutalement cette transition dans les années 80 ne laissant de toute façon pas d’autre choix à Pittsburgh que de revoir complétement son développement.

sans-titre-7-copier

Ainsi le strip du voyage de Little Nemo à Pittsburgh est un étrange mélange d’une vérité dérangeante à peine esquissée pour être mieux niée, d’une auto-censure qui apparaît comme une des premières formes de greenwashing ou écoblanchiment dans la bande dessinée.

Sim Theury
Publicités

Une réflexion sur “uSC#002 – Little Nemo in Enfumageland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s