uSC#025 – Meet The Enemy

Brushstroke Picture Frame: https://www.tuxpi.com/photo-effects/brushstroke-photo-frame
Date importante du mouvement écologiste, le 1er Earth Day – Jour de la Terre- a lieu le 22 avril 1970.Pour l’occasion, le dessinateur Walt Kelly produit un poster promotionnel qui met en scène le personnage fétiche de son strip : Pogo Possum.

pogo2

“WE HAVE MET THE ENEMY AND HE IS US.”

“Nous avons rencontré l’ennemi et c’est nous.”

Cette phrase est dérivée d’une citation d’Oliver Hazard Perry, un commandant de l’American Navy le 10 septembre 1813. Ce jour là, après avoir vaincu les anglais sur le Lac Erié, il aurait déclaré “We’ve met the enemy and they are ours” – Nous avons rencontré l’ennemi et ils sont à nous”

Prés de 160 plus tard, l’Amérique n’a plus rien à craindre des anglais mais le lac Erié et le pays tout entier subissent une attaque interne plus insidieuse : la destruction de son environnement.

La prise de conscience est progressive et se cristallise lors du Earth Day qui voient le jour grâce à des militants, des étudiants et des politiques. Les années qui suivent voient la création du première ministère de l’environnement et des grandes lois de lutte contre la pollution.

32381_lg

Le slogan connait un écho très favorable auprès du grand public et devient rapidement un “sous-titre” des premières journées de la Terre et Pogo Possum, une sorte de mascotte de l’événement.


Pour en revenir au strip proprement dit, Pogo Possum voit le jour en 1948. Walt Kelly (un ex de Disney) y conte les aventures humoristiques de Pogo, un opposum vivant dans un marais avec d’autres compagnons aux traits de caractères bien différents comme Albert Alligator,  Howland Owl,  Porky Pine

tumblr_nj9kf9rsnm1t19re3o6_500

De prime abord perçu comme du “Funny animals”, le strip évolue en fable animalière à plusieurs niveaux de lecture. Pogo permet à Kelly une satire sociale et une critique de la politique de l’époque. Il prend des risques en caricaturant notamment Joseph McCarthy (sous le personnage de Malarkey) dans une série de planches à l’époque où ce dernier jouissait d’une très grande influence.

002apg2

Kelly s’en prend également au Ku Klux Klan par exemple.

pg1

Assez naturellement Walt Kelly est profondément convaincu par la cause écologique et la protection de l’environnement est un thème qui apparait quelques années avant les grands mouvements du début des 70′s.

Kelly se paye également à la même époque toute l’administration Nixon représentés par différents animaux.

652112

Mais Kelly est malade et le strip se contente de rééditions quasiment jusqu’à sa mort en 1973.

A la fin de sa vie, il travaille sur un projet d’un film d’animation à la thématique écologique qui ne verra jamais le jour.

opier

Preuve de l’importance de la série, Alan Moore fait apparaitre officieusement Pogo et ses amis dans un épisode de Swamp Thing (#32) chez DC Comics. Là encore le sujet principal est, sans surprise, l’écologie.

Pogo est également une source d’inspiration pour Jeff Smith, le créateur de Bone.


Néanmoins, malgré quelques tentatives de reprise, Pogo tombe injustement dans l’oubli à partir des années 80.

Fort heureusement, Fantagraphics ressort depuis quelques années des recueils des strips avec un énorme travail de restauration.

aedf9466fde9ff8940394886b22737cf

En France, Akileos a publié le premier tome

tumblr_nj9kf9rsnm1t19re3o3_250

 

 

“I have met my friend and it’s pogo.”

A vous de voir si vous voulez lui redonner sa chance !

Sim Theury

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s