uSC#026 – Captain America into the Radioactive Hole

Brushstroke Picture Frame: https://www.tuxpi.com/photo-effects/brushstroke-photo-frame

Captain America v1 #135-136-137 Stan Lee / Gene Colan / Tom Palmer & Bill Everett (1971)

couv


Dans cet arc, Captain America et le Faucon rendent visite à Nick Fury et surtout à Sharon Carter sur une des bases du SHIELD.Sharon, comme une bonne partie des agents présents, travaille sur le Project Earth Dig qui consiste à enfouir les déchets nucléaires du pays dans un gigantesque gouffre. Une machine a été spécialement construite pour le creuser.

sans-titre-1-copier
sans-titre-2-copier

Mais au sein du SHIELD, le Dr Erik Gorbo n’a que faire de ce projet. Son physique ingrat lui interdit l’amour qu’il porte à son assistante. Ses recherches pour lui permettent d’obtenir un physique de prince charmant tournent mal et il se transforme en gorille géant.

sans-titre-3-copier

Il retrouve son apparence grâce à un sérum mais continue ses expériences.

Après quelques incartades en ville où il affronte Cap et le Falcon, Gorbo retrouve son labo. Là-bas son assistante refuse encore un rendez-vous avec lui, prétextant qu’elle est trop occupée avec le Project Earth Dig.

Gorbo enrage et décide de détruire ce projet qui le sépare de sa bien-aimée.

sans-titre-4-copier

En visite sur le site, Cap doit donc affronter ce gorille géant.

sans-titre-5-copier

Dans le feu de l’action, les deux combattants tombent dans le puits de stockage.

sans-titre-6-copiersans-titre-7-copier

Ils ne doivent leur salut qu’à l’intervention du Mole-Man et de son rayon tracteur.

L’homme taupe visiblement au courant du Project Earth Dig n’est pas du tout enclin à accueillir les déchets nucléaires des hommes de la surface.

sans-titre-8-copier

sans-titre-9-copier

Captain America lui assure qu’il va convaincre les autorités d’y renoncer. L’homme taupe le prévient qu’en cas de trahison, il dispose d’armes capables de détruire couper la planète en deux.

sans-titre-11-copier

sans-titre-10-copier

Mais avant qu’il ait eu le temps de le faire, Gorbo fait croire au Mole-Man que Cap lui ment.

sans-titre-14-copier

sans-titre-12-copiersans-titre-13-copier

Évidement un combat s’en suit qui voit l’arrivée du Faucon à la rescousse.

sans-titre-15-copiersans-titre-16-copier

Alors que l’homme-taupe s’apprête à tirer en direction des agents du SHIELD à la surface, Gorbo se sacrifie pour sauver l’amour de sa vie. Avant de mourir, il avoue son mensonge.

sans-titre-17-copier

Le Captain et le Faucon remontent ainsi à la surface et expliquent aux autorités qu’il va falloir renoncer au projet. L’homme taupe ne souhaite pas qu’on vienne polluer son domaine.

L’officier prend la nouvelle avec philosophie comprenant qu’on ne puisse pas mettre en péril la planète : les hommes le paieraient cher un jour.


rap

Dans le courrier des lecteurs des numéros suivants, un fan, Jim Haney, réagit à l’idée que puisse stocker des déchets radioactifs sous terre.

courrier2

“Cap affirme que ce stockage est plus sur pour les populations. Pour les populations peut-être mais pour pas pour la planète !”

Il finit son courrier en espérant qu’un tel projet ne voit jamais le jour.

La réponse de Marvel est assez politiquement correcte : Puis qu’aucune solution de stockage ne sera respectueuse de l’environnement (les océans, l’espace..), cet exutoire en vaut bien un autre.

En attendant une autre solution, c’est le moins mauvais des compromis.

Ce que Jim ne savait visiblement pas c’est qu’un Project Earth Dig est à l’étude depuis le milieu des années 50 et que ces pérégrinations sont probablement à l’origine de cette histoire.

Que faire des déchets à la fois issus de recherches militaires et civiles ?

Après avoir tenté des stockages sur site et enfoui par le fond de plusieurs milliers de bidons de déchets radioactifs en pleine mer, les autorités se rendent compte de l’impasse où conduisent ces solutions.

PROJECT SALT VAULT

Dès 1960, la Commission de l’Energie Atomique (Atomic Energy Commission – AEC) se met en quête d’un lieu de stockage pour le dépôt de l’ensemble des déchets nucléaires : le Project Salt Vault

Plusieurs sites sont envisagés généralement dans des anciennes mines de sel. Certaines prospections tournent court car bons nombreux d’états ne sont pas prêts à accueillir des déchets dont on commence à appréhender la grande dangerosité.

Le nucléaire ne fait plus rêver.

Pour finir c’est l’ancienne mine de sel de Lyons au Kansas qui est retenue pour, dans un premier temps des tests de stockage.

De 1965 à 1968, on procède ainsi à différents essais pour déterminer le comportement de la structure de la mine en présence de radioactivité.

lyons

 Les essais s’avèrent concluants mais durant la même période les opposants s’organisent. Certains voyant d’un mauvais œil que l’on stocke des déchets d’un état voisin sur leur sol. D’autres mettant en avant les risques potentiels de contamination de la nappe phréatique qui alimente une grande partie du Kansas.

Mais l’augmentation de production des déchets nucléaires civils couplé à ceux d’un site militaire incendié force la main à l’AEC.

Il faut trouver une solution de stockage en urgence et le site Lyons semble tout trouvé.L’annonce officielle est faite en 1970. L’Etat du Kansas s’oppose violemment à cette décision. L’affaire prend un tournant national et remonte au congrès où l’affrontement dure pendant des mois.

La décision de l’AEC est vivement critiquée d’un point de vue technique et le projet de stockage à Lyons est abandonné fin 1971.

L’histoire de Captain America aura donc préfigurée l’abandon du projet avant qu’il soit décidé officiellement quelques mois plus tard.

Finalement, un site de stockage est trouvé au Nouveau Mexique en 1973. La construction démarre en 1979 mais il faudrait attendre 1999 pour que les premiers déchets y soient officiellement stockés après des années de procédure et un cout de 19 milliards de dollars.

wippfacility

Les déchets sont y déposés officiellement pour 10 000 ans.

En 2014, un incendie provoque de gros dégâts sur le site et repose à la question de la sécurité et de la pérennité de ce type de structure, et au-delà de ça, de l’utilisation de l’énergie nucléaire.

Pour en revenir à Cap :

Toujours dans le courrier des lecteurs, on comprend mal l’animosité du Mole-man envers l’ensemble des “hommes de la surface”.

courrier1

Après tout, seuls quelques hommes sont aux commandes du Project Earth Dig.

La réponse de Marvel est un peu moins tiède: tous les citoyens sont, quelque part, responsables des mauvaises décisions de leur gouvernement. La position du l’homme-taupe n’est ainsi pas complètement infondée.

Pour finir, cet épisode marque un positionnement écologique du Mole-Man. A l’instar de Namor, il sera parfois présenté comme le protecteur/représentant des profondeurs, une sorte de Prince des Terres. (Dans le même ordre d’idée, je vous renvoie vers cet article)

Sim Theury

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s