uSC#034 – Deadpool vs Brute Force vs Seaworld

Brushstroke Picture Frame: https://www.tuxpi.com/photo-effects/brushstroke-photo-frame

Deadpool Bi-Annual # 1 – 2014

Paul Scheer & Nick Giovannetti / Salva EspinDeadpool Bi-Annual #1: oui comme ils avaient déjà sorti un annual en 2014 …^^

bbacover

Couverture : David Nakayama


San Diego, Water World : l’endroit le plus merveilleux du monde*

*Sauf si vous êtes un mammifère aquatique ^^

Les gardiens du parc aquatique rentre les animaux dans leur cage sans ménagement et avec même une certaine cruauté. Mais ils sont attaqués par un ennemi mystérieux.

dba01

Quelques temps plus tard, les dirigeants du Groupe Water World ont embauché Deadpool pour protéger leur second parc à San Antonio.

Les caméras de surveillance leur ont permis de découvrir qui a détruit l’installation de San Diego et a également libérer tous les animaux.

Il s’agit du groupe d’animaux cybernétiques créés dans les années 90 :Brute Force. Depuis la diffusion d’un documentaire à la TV,  Water World est cible de critiques.

dba02dba03dba04

Pendant ce temps, Brute Force prépare sa nouvelle attaque. On apprend que Dr Echo (ex-Surfstreak) a mis au point un nanotech virus : le Supernus (comme l’Extremis de Stark) qui les a rendu encore plus puissants.

dba05

Mais à San Antonio ils tombent un gardien peu ordinaire : le mercenaire déjanté : Deadpool.

dba06

Le combat est violent. Deadpool coupe même les bras cybernétiques de Dr Echo

dba07

Mais face à l’ours Wreckless, Deadpool ne fait le poids et Brute Force s’enfuit en laissant 100 millions de dégâts derrière eux dus au combat.

dba08a

Le PDG de WaterWorld est furieux malgré les trophées ramenés par Deadpool : les bras de Dr Echo.

Il laisse cependant une dernière chance à Deadpool qui prépare un piège contre Brute Force dans le parc d’Orlando et fait des employés des soldats de fortune.

Mais il tombe sur un laboratoire secret qui le fait douter de son choix.

dba08

Il appelle l’agent Coulson pour en savoir plus sur Brute Force et tente de s’expliquer avec eux.

dba09

Cette nouvelle rencontre n’est pas des plus calmes mais une fois passée la tempête, les camps s’entendent pour faire tomber le Water World d’Orlando.

dba10

Le lendemain, les nouveaux amis interrompent le spectacle des dauphins d’une manière un peu abrupte. L’occasion pour les mammifères marins de montrer à quel point ils apprécient de participer au spectacle en massacrant leur dompteur. ^^

dba11

Ils affrontent ensuite les employés du parc que Deadpool avait précédemment formés et armés ^^.

dba12dba13

Le bain de sang à peine terminé, le pdg de WW fait son apparition sur le dos de l’Orque qu’il a modifié grâce au techno-virus supernus.

dba14

Mais Tatanka est fou de rage et tue son “maitre”.

dba15

Dans sa folie meurtrière, il s’en prend également à Brute Force et Deadpool.

dba15b

Seul Doug, le “préleveur manuel d’ADN” d’orque parvient à le calmer. Tout le monde le remercie pour le coup le main ^^

dba16

Deadpool et Brute Force partent vers de nouvelles aventures.

Et pendant ce temps-là dans le monde réel …

Deux ou trois indices laissent à penser que ce comics serait une critique des parcs Sea World implantés à San Diego, San Antonio et Orlando. ^^
Comme pour l’histoire de Deadpool #40 dénonçant les méfaits de l’extraction des gaz de schiste, ce numéro (bien que moins bon à mon avis) n’y va pas avec des pincettes pour tailler un costard à Sea World.

L’inspiration vient sans aucun doute du documentaire “Black Fish  (mentionné dans le comics) diffusé en juillet 2013 aux USA. Au travers d’un drame : la mort d’un dresseur tué par l’orque Tilikum (capturé en 1983), le documentaire expose les conditions de vie de ses mammifères contraint de vivre en captivité.

Bande annonce du film “Black Fish”

Le documentaire fait le lien entre les attaques des orques contre leurs dresseurs et la détérioration de leur santé mentale due à leur emprisonnement.

Contraints à rester dans un bassin, qui ne correspond même pas à l’équivalent d’un appartement pour un homme, et à faire des taches répétitives pendant des décennies, les orques auraient toutes les raisons de développer une certaine agressivité.

orque-a-seaworld-orlando

Dans la nature, on en recense quelques cas d’attaques d’orque contre des bateaux et deux situations où les orques ont pu les confondre avec des phoques : leurs proies de prédilection.

220px-orca_kw

Si le film Orca, sorti en 1977, laisse croire au grand public que les orques peuvent être des “baleines tueuses” ; c’est surtout pour surfer sur le succès de Jaws (les dents de la mer). On notera également que dans le film, l’orque en question se venge des hommes qui ont tué sa compagne et son bébé à naitre.

En 1993 Free Willy (Sauvez Willy) viendra contre balancer cette image d’agresseur marin.

220px-free_willy

Les dizaines agressions que l’on peut attribuer aux orques concernent des individus en captivité.Tilikum a tué à lui seul 3 personnes de 1991 à 2010. Mais d’autres agressions ont été recensées par ces animaux prisonniers de parcs d’attraction.

Sea World noie le poisson ?

Suite à la diffusion de ce documentaire, Sea World a dernièrement annoncé qu’il arrêtait son programme de reproduction d’orques en captivité. Il compte pas pour autant supprimer complément ses spectacles et ne prévoit encore moins la fermeture de ses parcs. De plus cette annonce ne concerne que le parc de San Diego.
Le groupe est malgré tout en grande difficulté devant contrer les critiques de plus en plus fortes tout en écopant les pertes de fréquentation.
Les associations de défense des droits des animaux demandent aujourd’hui l’arrêt de l’ensemble des 11 parcs de ce type dans le monde et la remise en semi-liberté des 60 orques en captivité.

news-160118-fr-02-845w

En France, le parc de Marine Land d’Antibes est lui aussi sous le feu des projecteurs. Mortalité prématurée des individus, manque d’espaces, agressions contre des dresseurs, le constat dressé est le même que pour Sea World.

A cela s’ajoute des accusations de pollution des cours d’eau suites aux récentes inondations.

La pression ainsi est de plus en plus forte pour demander la fermeture de ces parcs marins quelque soit leur implantation.

La revanche des orques est-elle en marche ?

 

Sim Theury

Publicités

Une réflexion sur “uSC#034 – Deadpool vs Brute Force vs Seaworld

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s