uSC#036 – « Did I Err ? » Du paradis à l’enfer.

GROO the Wanderer v2 #55 – September 1989 – Mark Evanier / Sergio Aragones

groo_epic_055_01_fc

En 1982, Mark Evanier et Sergio Aragones créé un personnage de barbare incroyablement fort et stupide : Groo.

Déclenchant catastrophe sur catastrophe et semant la ruine partout où il passe. Après un passage chez Eclipse et Pacific Comics, la série atterrit chez Marvel dans la ligne de creator-owned : Epic où elle connaitra le succès sur 120 numéros. Le #55 de septembre 1989 trouve naturellement sa place sur le blog.

Bienvenue au Paradis ….

Après un naufrage, Groo et son chien, le fidèle Rufferto, échouent sur l’ile de Felicidad.

groo5501

Les étrangers sont rares sur cette ile idyllique et les deux compères sont accueillis comme des invités de marque par les autochtones.

groo5502

Tout le monde veut en savoir plus sur eux et chaque habitant l’invite à partager son occupation du lendemain. Groo choisit d’aller faucher les herbes, la seule activité où il pense utiliser ses épées. Malheureusement, équipé d’une faux, le travail est moins attrayant que prévu pour le barbare. Pour éviter cette tache juger fastidieuse, il a la brillante idée de mettre le feu aux hautes herbes.

groo5503

Cette brillante idée se révèle catastrophique, visciant l’air ambiant et privant les antilopes de leur nourriture.

groo5504

Groo ne peut rien faire contre la fumée mais il décide de se rattraper en tuant les antilopes! L’ile se retrouve à subir les conséquences néfastes de la pollution de l’air sur leur santé tout en tentant de gérer les antilopes restantes qui viennent dévaster leurs cultures.

groo5505

Incapable d’appréhender correctement la situation, Groo se félicite de son aide et leur demande pourquoi ils n’achètent des vivres au village voisin. Les villageois en comprennent pas le concept d’argent. A la limite la seule chose qui intéressent leurs voisins, c’est les plumes des oiseaux Pupu.

groo5506

Sans réfléchir, comme à son habitude ^^, Groo part à la chasse aux oiseaux Pupu.

Mais une fois éliminés, les Pupu ne sont plus là pour manger les moustiques qui pullulent et piquent les ramasseurs d’œufs des faucons Buzzu. A cause des piqures, les ramasseurs sont trop malades pour travailler or si les Buzzu sont trop nombreux, ils mangeront toutes les racines des arbres Manglo. Sans ces racines, les poissons-lunes mourront de faim et eux avec.

groo5507

Décidément la nature est bien trop compliquée mais Groo décide néanmoins d’aider et de collecter lui-même les œufs. Dommage pour lui, il se trompe et prend ceux des aigles Google. Il tente de cacher son erreur dans les buissons prés de la rivière mais quand il apprend que les crocodiles sont friands d’œufs, il se précipite pour s’en débarrasser.

groo5508

A leur retour de négociations houleuses avec le village voisin pour de la nourriture, les malheureux hôtes de Groo, ils découvrent avec effroi l’hécatombe des alligators.

groo5509

Et sans les alligators,  les grenouilles bleues tueuses vont se retrouver en surpopulation aux termes de plusieurs étapes.

groo5510

Pour les protéger, Groo décide de fabriquer une clôture autour du village et pour se faire abat une partie de la forêt.

groo5511

Cette déforestation fait fuir les animaux privés de leur biotope. Rapidement les pumas se retrouvent sans proies et tentent leur chance sur les villageois.

Pour couronner le tout, cette protection nouvelle autour du villageois suscite la méfiance du village voisin. Ils en déduisent qu’on s’apprête à les attaquer et construisent également un mur.

groo5512

A leur tour inquiets de cette muraille, les villageois pensent aussi à une attaque. Expert dans l’art de la guerre (et les destructions en tout genre) Groo commence à équiper, armer et entrainer ses nouveaux amis. Rapidement un conflit s’engage.

groo5513

Mais au cours de la bataille, les habitants de l’ile réalisent que la source de leur malheur vient d’une seule personne : Groo.

groo5514

Première histoire de Groo qui traite d’écologie. La métaphore de l’ile n’est pas nouvelle mais Evanier s’amuse à mixer les différentes préoccupations environnementales du moment en faisant de Groo un mix des 4 cavaliers de l’apocalypse : mort, famine, pestilence et guerre.

Sur la suite de la série, Evanier se concentrera sur des sujets plus comme les déchets ou le trafic d’animaux et on reparlera sur le blog.

Sim Theury

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s