uSC#040 – Ms Mystic- partie 1

Après avoir laissé sa marque sur des séries comme Batman, Deadman, Green Lantern & Green Arrow, les X-Men ou les Avengers, Neal Adams, le dessinateur star,  disparait progressivement des radars au milieu des années 70 . Ses prises de positions sur les droits des auteurs, et notamment le conflit qui opposa Jack Kirby à Marvel, expliquent sans doute cette éclipse.

msmDurant la seconde moitié des 70’s, Adams se tourne vers des travaux publicitaires plus lucratifs. Mais le studio qu’il a créé en 1971, lui permet également de continuer à produire pour le milieu du comics. Son travail le plus significatif sur cette période reste le one-shot « Superman Vs. Muhammad Ali » (1978). Sur la couverture apparait pour la première fois,  Ms Mystic. Erreur éditoriale ou projet avorté, la jeune femme est légendée comme un personnage de DC Comics.

Ms Mystic apparait véritablement dans un portefolio de 1979 nommé « New Heroes ». 6 planches introduisent ainsi des nouveaux héros « copyrightés » par Adams. Ms Mystic y apparait entourée de démons et semble lancer des sorts.

adamsnewheroes1

Différentes influences du costume de Ms Mystic et son camais (Havoc, Loreleï, Médusa par Adams)

La plupart de ces personnages feront partie de l’univers partagé de Continuity comics en 1985. Mais Ms Mystic sera la première à ouvrir le bal en obtenant son propre comics en 1982.

O say can you see ?

Et l’arrivée de « Ms Mystic » est un événement à plus d’un titre. Le comics marque d’abord le grand retour de Neal Adams sur une série régulière super-héroïque chez un éditeur indépendant : Pacific Comics.

0c17055473920770adb61df901a70bfc

Autre point marquant, le personnage principal est une femme ce qui n’est pas vraiment courant à l’époque. Et pour finir, raison d’être de cet article  c’est le premier avatar super-héroïque ouvertement écologiste bénéficiant de sa propre série. (si on fait exception de « Captain Enviro »)

En effet, si les années 70 ont été riches en histoires ayant pour thème la protection de l’environnement et en super-héro(ïne)s se battant occasionnellement pour protéger la planète (on pense évidemment au run de O’Neil et d’Adams sur Green Lantern et Green Arrow), Ms Mystic est dès l’origine une combattante de la cause écologiste.

Pacific Comics profite de l’avènement des boutiques de vente directe (Direct market) en proposant une série de titres en creator-owned. Pour assurer sa promotion, Ms Mystic est préalablement introduite en mars 1982 dans une histoire courte 4 pages dans Captain Victory #3, une création de Jack Kirby.


Pour cette introduction Neal Adams rentre dans le vif du sujet : un groupe de chasseurs mené par un riche ami du Gouverneur (Mr Egan) tue un pygargue à tête blanche : un « Bald Eagle », le symbole des USA.

cv01

Sa mort est immédiate perçue par Ms Mystic qui, folle de rage face à ce crime contre-nature, transforme Charles Egan en un homme ailé qui est rapidement la cible d’autres chasseurs présents sur cette zone.

cv02cv03

Devant ces supplications et certaine que la leçon a été comprise, Ms Mystic le redépose au sol. Elle est accueillie par un policier qui demande à Egan s’il souhaite porter plainte. Le malheureux, encore sous le choc de cette prise de conscience, décline la proposition.

Ms Mystic demande alors ce que le policier l’arrête pour avoir tuer un oiseau protégé (le pygargue est, en effet, à cette époque dans la liste des animaux en voie de disparition). Le policier dit qu’il va l’amener au garde de la réserve mais il interpelle Ms Mystic sur son acte : « Avec ses pouvoirs pourquoi ne s’occupe t’elle pas des vrais criminels comme des braqueurs de banque ou la mafia ? »

cv04

La réponse de Ms Mystic est cinglante : « les vrais criminels sont ceux qui par leur malveillance, ignorance ou stupidité détruisent, dégradent, détournent, polluent et consomment les ressources de cette planète. S’ils n’en subissent pas les conséquences, c’est leurs enfants qui en pâtiront. »


Ms Mystic #1-2 : le sort est jeté !

47375

Ms Mystic #01 – Neal Adams/Neal Adams (Oct. 1982)

Le premier numéro de Ms Mystic (annoncée comme une mini-série de 12 numéros par Adams) parait en octobre 1982.

Il introduit une équipe gouvernementale de 5 personnes chargée de la protection de l’environnement (le S.I.A. Science Investigation Agency) avec à leur tête le Docteur Raas.

mm01a

mm02

Ils interviennent pour faire cesser les activités polluantes d’une mystérieuse usine qui empoisonne faune et flore sur les kilomètres à la ronde. (A titre perso, ça m’évoque une petite histoire de Kirby présentée par un professeur Maas)

mm03

mm04

Ils sont reçus à coup de rayons laser. L’équipe ne semble pas plus déstabilisée que cela. Leur véhicule cache un système de protection et les agents disposent d’armes pour riposter. L’usine lâche alors des robots géants. Les systèmes de détection du Dr Raas lui indique que les machines sont contrôlés mentalement. Les scientifiques utilisent alors une arme qui focalise leurs énergies psychiques pour déconnecter les robots des ordres de leur maitres.

mm05

Mais cette arme a pour effet de libérer une entité prisonnière d’une dimension lointaine pour la faire apparaitre sur le champ de bataille. La nouvelle venue est une jeune femme vêtue d’une combinaison moulante et armée d’une épée étincelante.

mm06a

 Elle vient facilement à bout des robots et est approchée par l’équipe du Dr Raas qui s’empresse de savoir d’où elle tire un si grand pouvoir. La guerrière lui répond qu’il lui vient la Terre elle-même.

mm06

Elle est rapidement enrôlée pour les aider à pénétrer dans l’usine. Elle accepte car elle sent également que quelque chose de négatif émane de ce bâtiment.

Une fois entré, le groupe est attaqué par les ouvriers qui sont sous contrôle mental. Ms Mystic détecte et détruit le dispositif, libérant les travailleurs. Devant autant de pouvoirs, les agents du SIA hésitent entre étonnement et crainte et questionne l’héroïne. Cette dernière leur avoue alors qu’elle est en fait une « sorcière » qui vivait il y a 300 ans !

mm07

Depuis l’enfance, elle semblait liée à tous les êtres vivants humains ou animaux. Elle était capable de guérir les gens autour d’elle mais ces capacités furent jugées maléfiques et elle fut brûlée pour sorcellerie.

mm08

Durant son supplice, elle parvint à expulser son esprit hors de son corps dans une autre dimension. Elle est ainsi demeurée prisonnière de ces limbes avant d’être libérée par la machine de Raas.

Émus par cette histoire, Ms Mystic est chaleureusement accueillie par l’équipe bien que certains membres soient encore dubitatifs sur son histoire. La sorcière n’a d’ailleurs peut-être pas tout dit sur son passé.

mm09

Toujours à la recherche de l’origine de la pollution de cette usine, le SIA est attaqué par un ouvrier volant sur des poutrelles, Ms Mystic doit faire appel à l’énergie de la Terre pour le vaincre avant de s’écrouler à cause de la pollution ambiante.


47376
Attention, les FF ne pas présents dans l’histoire

Ms Mystic #02 – Neal Adams/Neal Adams (Feb. 1984)

L’équipe évacue l’usine et ses ouvriers en urgence avant qu’elle n’explose et conduit Ms Mystic vers l’hôpital le plus proche. Pendant ce temps, des hommes en costume arrivent le site de l’infrastructure détruite. Ce site n’était qu’une diversion pour d’autres sites, maintenant détruit, ils sont à découverts.

mm09b

Le responsable, nommé Darrow, envoie alors des sortes d’aliens éliminer les responsables et témoins gênants : l’équipe de la SIA.

mm10

Apparemment dans le coma, Ms Mystic a en fait projeté son esprit hors de son corps et s’enfonce, de strate en strate, dans une autre dimension où elle passe en revue l’histoire Terrestre.

mm10b

Dans sa descente, elle est stoppée par des démons, rapidement éliminés par une entité toute-puissante : la mère de toute vie : l’esprit de la planète Terre.

mm11a

Bien que celle qui l’appelle sa sœur, refuse d’intervenir dans les conflits entre les hommes, Ms Mystic lui demande son aide pour sauver la planète elle-même.

mm13

Par le passé, elle est déjà intervenue aux travers de ses alliés, Mystic lui demande de recommencer. Mère Nature accepte mais la prévient de l’urgence de la situation.

mm12

De retour sur Terre, Mystic libère les pouvoirs qu’elle a reçus et 4 des membres de la SIA se trouvent dotés de capacités liés au 4 éléments : Eau, Air, Terre et Feu.

mm15

Mais elle se rend compte également que son corps physique a été emprisonné dans une machine qui doit drainer son énergie psychique. Les aliens lui indiquent que ce mécanisme a été spécialement conçu par leur « pères » pour son retour et l’appellent la « Revenge Machine ».

mm14

Avec leur pouvoirs, les membres du SIA font tomber les troupes aliens mais arrivent trop tard pour empêcher la Revenge Machine d’empaler Ms Mystic.

mm16


Après tant de rebondissement, une pause s’impose …

Ex-Fan des 70’s : De la sorcellerie à l’écologie

La révolution culturelle de la seconde moitié du 20ème siècle voit émerger plusieurs courants de pensée liés au courant « New Age »  comme la résurgence de la sorcellerie et d’un néo-paganisme vénérant des anciennes divinités mais également les forces naturelles et les élémentaires.

Parallèlement, on voit  surgir des cultes basés sur le féminin sacrée et la déesse mère/mére nature : Gaïa. L’écologie se greffe naturellement à cette mouvance notamment par l’hypothèse Gaïa qui voit la Terre comme « un système physiologique dynamique qui inclut la biosphère et maintient notre planète depuis plus de trois milliards d’années en harmonie avec la vie ».

Première page de Ms Mystic / Couverture de l’album « free your mind … and your ass wil follow » de Funkadelic où  le concept d’une « mother nature » est souvent présent.

En 1981, Adams signe un récit qui s’écrit complétement dans cette croyance avec un final étonnant où une femme met au monde une planète, symbole du renouveau de l’humanité.

Tout ces philosophies interconnectées sont présentes dans les 2 premiers épisodes de Ms Mystic : une sorcière en quasi-symbiose avec la nature, liée à Gaïa, la Déesse mère, protégeant la planète des ravages écologiques des hommes avec l’aide des 4 élémentaires.


Si Ms Mystic est une synthèse du mouvement Ecolo/New Age mais elle puise également ses racines dans les pages des comics.

En 1972, le jeune Steve Englehart, qui a l’époque n’était pas encore scénariste, mais dessinateur débutant illustre une histoire de Gardner Fox dans Psycho #7. Le pitch n’est pas vraiment original et repompe en grande partie les origines de Vampirella version « witchcraft » : Une sorcière venue d’une autre planète s’écrase sur Terre.Elle rencontre un terrien avec qui elle aura une fille : Demona.

Sorcière comme sa maman, elle combat les forces occultes maléfiques. L’influence du Dr Strange de Ditko est évidente mais l’effet utilisé pour visualiser son corps astral avec une trame screentone évoque fortement le costume de Ms Mystic (sans même parler de la couleur de cheveux). A l’époque, Neal Adams était le mentor d’Englehart l’aidait et le conseiller pour certains travaux. Reste à savoir si Adams a récupérer cette idée ou si elle venait de lui directement.

En 1975, le même Englehart, devenu scénariste sur Dr Strange, raconte une histoire où la sorcière Cléa est appelée à l’aide par l’esprit de la Terre (dont c’est la première apparition dans le Marvel Universe).

Pour délivrer Gaïa, elle plonge au centre du globe pour se trouver face à des démons et Dormammu. Grâce à l’ancienne magie païenne, Cléa invoque le pouvoir de la Terre pour libérer la puissance du Dr Strange qui lui a été dérobée. Finalement, Gaïa, elle-même se sert de l’énergie de la planète pour vaincre Dormammu. Bref, cette histoire possède plusieurs points communs avec les débuts de Ms Mystic.

La représentation et la relation « Gaïa/Cléa – Ms Mystic » rappelle aussi celle de  Deadman et « Rama Kushna » dans les pages de Strange Adventures signées : …  Neal Adams.

sa15p3.gif

Deux autres héroïnes seront liés plus ou moins fortement à la déesse-mère.

En 1975, l’X-Woman Storm fait son apparition dans Giant-size X-Men #1.

Giant-Size X-Men #1 (1975) – Storm en mode déesse Uncanny X-Men # 147 (1981)

Considérée comme une déesse dans sa contrée africaine, cette mutante qui contrôle les éléments naturels vénère elle-même une autre divinité. Au fil du temps et des scénaristes, cette déesse sera identifiée comme Gaïa.

Mais le personnage peut-être le plus influencé par Ms Mystic ou le concept du féminin sacré en général, reste Wonder-Woman. En 1987 à l’issue de « Crisis on infinite Earth », George Perez et Greg Potter rebootent le personnage et ses origines.

Le peuple amazone est né des âmes des femmes mortes à cause des hommes.

Durant des millénaires, elles ont trouvé refuge dans le ventre de Gaïa avant d’être réincarnées grâce aux pouvoirs des déesses : Artemis, Detemer, Athena, Aphrodite et Hestia. (Un parallèle peut être dressé avec l’envol de l’âme de Ms Mystic et son sommeil protégé par Gaïa)

Encore à l’état de fœtus, l’âme de celle qui deviendra Wonder-Woman « naitra » un peu plus tard des mains d’Hyppolita, sa mère. Elle recevra des présents de ses déesses-marraines y compris celui d’une unité avec le monde animal de la part d’Artemis. Son lasso est redéfini comme étant la ceinture de Gaea.

sans-titre-2-copier

amazon-00fc
Un amalgame évident ^^

 Du dernier reboot-Rebirth où Wonder-Woman continue à manifester un lien puissant avec les animaux, à l’épée qu’elle porte dans « Batman V Superman » portant l’inscription « Life is killing life all the time and so the goddess kills herself in the sacrifice of her own animal »(1) , le destin de l’amazone est toujours liée la déesse-mère.

Depuis de nombreuse héroïnes montreront des liens plus moins fort avec Mère nature/Déesse mère comme Dawn (Sirius/Image), Poison Ivy et plus récemment la sorcière rouge.

Ms Mystic #3 – Le retour des limbes

Trois an et demi après le second épisode et la faillite de Pacific Comics, la série redémarre avec un #1 et un #2 légèrement retouchés et  accompagnés d’autres titres chez Continuity Comics (maison d’éditions issue du studio éponyme de Neal Adams).

Ms Mystic #3 sort en 1989 soit 5 ans après le #2 !

01

Ms Mystic #03 – Neal Adams/Neal Adams-Brian Murray/ Ian Akin (jan. 1989)

A la surprise de l’équipe de la SIA, Ms Mystic a survécu. Elle a fait fondre les pics au dernier moment et n’a subit que de légères blessures dues au choc. Le professeur Raas et les élémentaux la ramènent à leur QG, sorte de Avengers Mansion gérée par un ersatz d’H.E.R.B.I.E.

sans-titre-1-rcopier

Ils assistent à une émission en direct où le propriétaire de l’usine s’en prend violemment à leur groupe en les traitant d’anarchistes, de terroristes payés par le gouvernement qui ont détruit un lieu de production isolé qui produisait des médicaments.

sans-titre-1-copier

Le professeur reste avec Ms Mystic toujours inconsciente.  Mais quelques instants plus, l’équipe est alertée par un bruit assourdissant venant de l’infirmerie. Quand ils arrivent, le professeur Raas a disparu et Ms Mystic est comme possédée par une rage destructrice. Elle reproche à ses nouveaux amis les ravages qu’elle ressent partout sur la planète.

sans-ti-copier

La pollution est omniprésente : dans l’air, les mers et même dans le sol.

sans-titre-10-copier

De leur coté, les héros-élementaux pensent que Ms Mystic a enlevé voire tué le Dr Raas et partent à sa poursuite. Mais ils ne sont pas de poids face à sa puissance.

sans-titre-2r-copier
Ms Mystic, une cousine de Médusa ?

sans-titopiersans-titre-7-copiersans-titre-11-copier

Elle finit par atterrir en Afrique pour constater un désastre humanitaire et les conséquences de la famine sur les populations. (Les images de la famine en Éthiopie en 1985 ne sont surement pas étrangères à cette histoire)

Cette pause permet de dissiper un malentendu : Ms Mystic n’a rien à voir avec la disparition de Raas. Elle ne pourrait jamais tuer un être vivant.

sans-titre-3-copier

L’enfant qu’elle tente d’aider est l’une des nombreuses victimes qui souffrent de la cupidité de ce monde dans l’indifférence générale. Impuissants face au drame qui se déroule sous leur yeux, les nouveaux héros assistent à la mort de l’enfant que Ms Mystic porte dans ses bras.

sans-titre-8-copier


Ainsi s’achève la première phase des aventures de Ms Mystic. Entre un changement d’éditeur et un rythme de parution extrêmement lent, les années 80 n’auront véritablement pas été cléments avec elle, nous verrons  le sort que les 90’s lui réservent.

 Suite et fin dans la deuxième partie.

Sim Theury

(1) citation tirée du livre de Joseph Campbell  Goddesses: Mysteries of the Feminine Divine faisant référence à la dualité de la déesse Artemis à la fois humaine et animal, chasseuse et protectrice.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s